Wirth Oswald – L’imposition des mains – Aryana Libris

« L’individu n’est rien par lui même, mais il peut disposer d’une force immense s’il parvient à s’aimanter des courants de la vie collective… » « Le grand agent magique résulte du mariage de la volonté mâle et de l’imagination femelle, principes antagonistes que représentent les deux serpents du caducée hermétique » « Chacun peut imposer les mains et rendre parfois par ce moyen si simple d’inestimables services. Le magnétisme curatif est à vulgariser, à faire passer dans les mœurs » « Sachez vouloir avec douceur, sans saccades ni soubresauts ; ayez une imagination vive, ardente, et laissez vous entraîner hors de vous-même pour porter secours à autrui ; cultivez vos facultés volontaires et imaginatives ; ainsi votre pouvoir occulte ira sans cesse en augmentant. Le tout est d’apprendre à penser, afin de se servir de la pensée comme d’une force comparable à l’électricité ». O. Wirth

Source : Wirth Oswald – L’imposition des mains – Aryana Libris